Retour


Archives départementales Etat civil 6E268-3

 Enfant exposé à Mussic

 Aujourd'hui trente avril mil sept cent quatre vingt treize et le second de la république française a huit heures du matin par devant moi régis Rome officier publique est comparu en la maison commune le citoyen jean pierre Rome juge de paix du canton de Solignac même municipalité le quel assisté de jean Antoine Petitclerc maire et le citoyen Calmard de Solignac témoin majeur l'un et l'autre domiciliés a la municipalité de Solignac département de la haute Loire le quel a déclaré à moi officier public quaiyant été instruit qu'un enfant étoit exposé à Mussic paroisse de Solignac, il s'étoit transporté sur le lieu et y avoit rédigé le procès verbal dont la teneur suit.

Aujourd'hui vingt neuf avril mil sept cent quatre vingt treize l'an second de la république française heure de huit du matin.

Nous jean pierre Rome juge et officier de police du canton de Solignac y habitant ayant été requis par pierre Boussit de Music paroisse de Solignac disant qu'il a été exposé a deux heures après minuit un enfant dans sa grange et d'après cette réquisition nous officier de police nous sommes transporté audit lieu ou etoit l'enfant et de suite est venue Françoise Pellissier et nous la présenté, lavons desuite priée de vouloir la découvrir pour voir la marque extérieure la quelle a fait et nous a dit que cetoit une fille nous lui avons demandé si cette fille étoit née depuis longtemps ou si elle venait de naître elle nous a répondue quelle étoit encore mouillée et qu'il n'y avoit pas longtemps quelle étoit née lui avons demandé s'il n'y avoit aucun papier sur elle ; elle nous a répondue que non si elle ne savoit d'ou venoit l'enfant elle nous a dit n'en rien savoir, nous lui avons demandé si elle ne connoissoit les guenilles qui l'enveloppoient, si elle ne connoissoit le tablier serge bleu ni le mauvais mouchoir daubenas que l'enfant avoit sur la tête ; elle a réponde n'en rien connoitre et desuite avons mandé venir deux femmes de l'endroit l'une appelée Anne Chantemesse et l'autre Rose Rome toutes les deux du village de Mussic et leur avons demandé si elles ne connoissoient cet enfant, elles nous ont répondue ne le connoitre ; leur avons demandé si elles ne savoient qu'il y eut quelque fille grosse dans les environs elles ont répondue n'en savoir aucune, les avons requise de signer elles ont dit ne le savoir faire de le requise et interpellées.

Nous juge de paix officier de police sus dit avons ordonné que l'enfant sera porté à la maison commune de la municipalité de Solignac que l'enfant soit remis entre les mains de l'officier public pour établir que ce dernier fasse pourvoir aux besoins de l'enfant et nous sommes signé à Mussic ledit jour et an que dessus avec notre secrétaire greffier Rome officier de police Pellissier secrétaire greffier collationné par nous officier de police soussigné Rome juge de paix et officier de police d'après la lecture de ce procès verbal que jean Antoine Petitclerc et le citoyen Calmard ont déclaré être conforme à la vérité et à la représentation qui m'a été faite de l'enfant qui y est désigné j'ai donné a cet enfant le nom de Jeanne Marie et j'ai rédigé en vertu des pouvoirs qui me sont délégués le présent acte que jean Antoine Petitclerc et le citoyen Calmard jean pierre Rome juge de paix ont signé avec moi fait en la maison commune de Solignac les jours mois et an dessus

Rome

Petitclerc maire

Calemard

Rome officier public

 

Retour