Fontaines et Sources


A.D 241Ô 5

· 12 août 1835.
Depuis plusieurs années les habitants de Solignac ont joui d'une chêneau et d'un bac en bois qui se trouvait au bas du moulin de M. Hillaire Latourette pour prendre l'eau nécessaire à leurs besoins et pour abreuver leurs bestiaux, l'on prétend même que celui-ci avant de construire le bief de son moulin s'obligea d'entretenir cette chêneau et ce bac sans que les habitants n'auroient point consentit à cette construction dans l'endroit ou elle a eu lieu, que depuis moins d'un an M. Latourette quoique ce soit le sieur Chantemesse son fermier a enterré sans droits ni titres, la chêneau et le baquet dont il s'agit.
· 1856.
La surimposition pour la construction d'une fontaine au chef-lieu est de 600 francs recouvrable en 2 annuités.
La 1ere annuité recouvrée en 1856 est de 370 francs.
Reste pour la 2eme annuité 230 francs.
· 7 juin 1862.
Depuis 5 ou 6 ans le village de Solignac a été doté d'une fort belle fontaine, pour la conduite de la source au village on a traversé des propriétés et formé plusieurs regards.
· 11 décembre 1875.
Le chef-lieu de la commune de Solignac est privé d'eau salubre depuis longtemps et il lui est impossible de faire ce qu'il a commencé dans le courant du mois d'avril de la présente année pour s'en procurer ayant encore cinq cent mètres de distance pour la faire jaillir dans le bourg et ne pouvant plus avoir recoure aux souscriptions de ses habitants.
· 7 février 1909.
Sur la proposition de M. Mahinc conseiller municipal, le conseil est appelé à donner son avis sur la construction d'une fontaine au hameau de Mussic, absolument dépourvu d'eau potable, après examen le conseil décide de demander une subvention au Parti Mutuel.
· 29 novembre 1936.
Les bacs de la fontaine "croix de Gagne" étant insuffisants pour l'abreuvage des bêtes et pour prévenir les accidents possibles le conseil municipal décide d'ajouter à cette fontaine un autre bac de 2 mètres 50 de long à commander chez M. Lachaume entrepreneur au Puy, au prix de 500 francs plus 50 francs pour le transport à prendre sur l'article 11 du budget de 1936 plus les frais d'installation.
 
Retour