Retour

 

ADHL 3E477-14 F° 218  Gaigne notaire

Rapport de rhabilleur
L’an mil sept cent soixante dix et le vingt sixième jour du mois de juin après midi, devant nous notaire royal soussigné en la présence des témoins bas nommés. Fut présent Mr François Souveton rhabilleur du bourg de Solignac le quel nous a déclaré qu’ayant été enjoint par (illisible) sur (illisible) de la requête rendue le 23 du courant par Mr André lieutenant (illisible) le juge en la juridiction du Monastier à lui signifié par exploit du 25 du dit mois à l’effet de remettre son rapport au sujet du rhabillage par lui fait à la personne de la nommée Crespe fille à Jean du lieu de St Victor, et attendue qu’il est illettré il nous a prié et requis de vouloir dresser son rapport ainsi qu’il suit. En premier lieu il nous a rapporté qu’ayant été appelé par le dit Jean Crespe le vingt et un du mois de mai dernier pour procéder au rhabillage de Marie Crespe fille du dit Jean, et qu’en conséquence (illisible) il se transporta au bourg du Monastier ou il trouva la dite Marie Crespe, et après avoir dument examiné les parties de son corps il aperçût  quelle avait deux meurtrissures aux cottes du coté gauche, les quelles lui parurent avoir été faites par quelques coups de pieds, pierres, ou autres semblables, sans néanmoins qu’il y eut aucune partie de son corps démise que les dits deux coups meurtris, de tout (illisible) nous a requis de lui octroyer acte que lui avons octroyé  fait et écrit au bourg de Solignac dans notre étude en présence de Jean Antoine Molade praticien de la ville du Puy présent à Solignac et Jean André Gaigne du dit Solignac soussignés, le dit Souveton a déclaré le savoir faire de ce enquis et requis.