Retour


L’église de Solignac fut donnée en 1085 au couvent du Monastier par Adhémar, évêque du Puy, sous le pontificat d’Urbain II.

 La Baronnie de Solignac avait pour propriétaires :
1294 Messire Gilbert

1313 Messire Beraud

1345 Messire Gerante

Messire Lieutaud, Esmengarde sa fille unique, mariée à Armand VI vicomte de Polignac.

Ses descendants possédèrent cette baronnie jusque en 1779 ou elle fut vendue à Jean Antoine Nogier.

 Vicaires et Prêtres en 1473
 St Pierre des Arènes

Estienne Verdier, vicaire et prêtre

Chapelle St Loup

Antoine de Giourand, vicaire

Chapelle Ste Catherine

Pierre Bernard, prêtre

Benoit Chappus, vicaire

Pierre Desermolins, vicaire

Mathelin, vicaire

  Curés de Solignac depuis 1546

1546

Guillaume Chanal


 1584 - 1620

Jacques Barthélémy, décédé le 23.06.1620

 1590

17 Janvier prise du fort et du château de Solignac par les ligueurs du Puy, et quelques jours plus tard du château de la baume appartenant au Sénéchal de Chaste.


 29 juin 1620 - 1669

Etienne Roche , décédé en Juin 1669

 1629

La peste sévissait si sévèrement à Solignac que le cimetière de la paroisse devint insuffisant. Et il fut nécessaire d’en établir un autre au Marchedial.

1669 - 1713

André Allègre, décédé le 5 juillet 1714


 1713 - 1716

Claude Flandy, décédé le 04.08.1731


 1716 - 1726

Joseph Marron, décédé 09.05.1726

Janvier 1722, 10 jours environ après les Rois érection de la croix du Marchedial.


11 mai 1726 - 1745

Pierre Tempère, décédé le 06.08.1745

Le 22 Février 1739 à été béni la croix du milieu du cimetière par le Père Estien, Jésuite qui avait fait la mission avec le Père Pons.

La tradition nous apprend que la croix placée à l’avenue du village du Chier porte le nom de Tempére.


 1745 - 1770

Jean Margerit, décédé le 09.08.1773

Le 17 Juin 1764 messire Arnaud de Beguet, doyen de l’église cathédrale du Puy a béni dans l’église St Vincent de Solignac deux cloches: La grande pesant environ trente quintaux, et la petite pesant 245 livres.


 1770 - 1805

Mathieu Solvery, décédé le 02.06.1805

1779

le 8 Mars 1779 par contrat reçu messire Armet et son confrère notaires au Châtelet de Paris, le vicomte de Polignac vend la baronnie de Solignac à M. Jean Nogier, notaire conseillé du Roy. Moyennant le prix de 148000 livres.

1791

M. le curé Solvery se vit dépouillé de son titre. Un intrus usurpât ses fonctions, M. Duchamp prêtre constitutionnel, mais il fut l’objet d’une répulsion universelle.

1792

M. le curé Solvery est incarcéré à la maison de réclusion de St Maurice.

1793

Les cloches furent enlevées, le clocher détruit.

1794

Le 20 Mai 1794 Mme Marguerite Bauzac âgée de 60 ans fut traduite devant le tribunal du Puy, pour avoir reçu son fils Augustin Bauzac prêtre, elle fut exécutée place du Martouret 3 heures après la sentence.

1795

Le 18 Mars 1795 M. le curé Solvery sort de réclusion.

 1805 - 1813

Guilhaume Bertrand Labastide

Construction d’un presbytère à partir de 1795


 1813 - 1820

Etienne Chanut, décédé le 14-02-1820


  1820 - 1855

Bonneton

1821

M. le Curé Bonneton dota le village de Concis d’une maison d’école, il fit a ses frais l’acquisition de ce bâtiment au prix de 260 francs, le 25 Mai 1821. Il fit construire une maison d’école dans les villages de la Baume, Agizoux, Mussic.

 1834

Reconstruction du clocher, dallage de l’église, création de l’escalier extérieur à l’aspect du nord, ces réparations ont commencées sous l’administration de M. Latourette maire de Solignac.

1841

Reconstruction de la tribune, la toiture de l’église fut aussi refaite dans son entier. Reconstruction de la porte de l’église dans son entier, surmontée d’un grillage de fer. Cette œuvre fut achevée en 1851.

1855

Edification de la fontaine près de la cure.


 1855 - 1861

Auguste Claude Fournier

Construction d’un toit en zing au clocher.


 1861 - 1869

Alexandre Maurin, décédé le 5 juillet 1873

1861

La statue de la Vierge érigée devant la porte de l’église est un souvenir de la mission qui fut donnée par Mme Usson, née Bauzac (fille de Marguerite Audier et Jean Bauzac).

Une quête fut faite dans la paroisse, le nom des souscripteurs et la somme que chacun a versée sont inscrits et renfermés dans une boite de fer blanc placée dans la statue, l’achat et les frais s’élèvent à 1200 francs.

La statue du Sacré-Cœur fut donnée à la même époque par Madeleine Chirol.

Démolition de la tour qui existait à l’angle ouest de la vicairie, cette tour avait servi de maison d’école et de mairie.

1864

Une quête fut faite dans la paroisse pour fondre une cloche et en faire une nouvelle, la quête fut suffisamment abondante pour acheter la seconde qui est plus grande.

Mgr Le Breton voulut bien donner la bénédiction solennelle.

1865

La commune contribuât pour 500 francs aux réparations de la toiture de l’église.

1867

Deux autels en marbre ont été placés dans l’église, celui du Sacré-Cœur a été donné par Etienne Bernard du Chier, et celui de la Saint Vierge par M. de Latourette et par la congrégation, ils ont coûté 1100 francs.

La maison des frères a été construite, et les frères de Paradis ont été installés en qualité d’instituteurs libres.


 1869

Allézard

François Gustave Allézard, Décédé le 23-06-1885

1870

Translation du cimetière, début des travaux le 6 Octobre 1870, démolition de la tour en ruine, fin des travaux en avril 1871.


1886

Vassel


1888

Joseph Martin


 1892

Ruat


 1913

Joubert, décédé le 19 novembre 1914


 1915

Gauthier


 1918

Tronchére, décédé le 4 octobre 1924


 1925

Alphonse Vigouroux, décédé le 17 février 1935


1935

Joannès Pasturel


1947

Arséne Dalle


Victorien Borel


Claude Colombet


 Retour